postheadericon La résultante ou Claire d'Algérie

 

 

 

Sélection du Prix Emmanuel Roblès, 2004

Sélection du Prix Méditerranée, 2004

Sélection du Grand Prix Littéraire de la Francophonie, 2004

Sélection du Prix Méditerranée des Lycéens, 2004-2005

Sélection du premier Roman à Laval : Lycéens et grand public, 2004

 

 

  • Depuis l’âge de quatre ans, Claire est pensionnaire dans une institution religieuse du Nord de la France. Depuis son entrée dans le pensionnat, elle n’a plus revu sa mère. Seulement son père, tous les trois mois, au moment des vacances scolaires.
    Entre mysticisme et anorexie, elle grandit silencieuse et isolée, convaincue de n’être rien. Ou seulement laide. Juste ce têtard à qui sa mère l’identifiait. Jusqu’au jour où sa mère, espagnole d’Algérie et retournée vivre là-bas, lui demande de la rejoindre.

 

 

"C’est juste la vie qui nous a séparées, juste la vie " écrit-elle à Claire qui ne demande qu’à y croire. D’autant que pendant toutes ces années d’absence son père n’a cessé de dire "Il faut aimer ta mère parce qu’elle t’a mis au monde ".

En 1961, la petite adolescente de 13 ans va donc abandonner son pensionnat, la pluie qui chuinte sur les champs labourés et son père qui s’inquiète d’elle, pour aller retrouver cette mère mythique, absolument décidée à l’aimer quand même "Elle l’aimera se dit-elle, même dure et même vaine."

Mais sa mère est une barbare. Violente et excessive comme l’Algérie avec qui Claire la confond. Pour Claire c’est une certitude, les femmes en Algérie sont omnipotentes.

Claire et sa mère ne se rencontreront pas. Sa mère très vite la renverra en métropole. Mais pendant les quelques mois passés à Alger dans l’effervescence des événements d’Algérie qui s’exacerbent, Claire va entre guerre, mer et souvenirs racontés par Raymond et Ali, aller à sa propre rencontre et comprendre qui elle est et d’où elle est. Elle va se construire de ce qu’elle découvre, entend et observe. Légendes Musulmanes, Juives et Chrétiennes faites de sable, de chaleur, de croyances et de marabouts. Faites d’hyènes, de chacals et de villages sur les collines. Faites de l’odeur des huiles, d’olive et de celle plus aigre des chèvres. Faites de Moktar, de Fatima et de Dominique, mais aussi de Sauveur et d’Ahmed qui sont devenus frères parce que la mère de Sauveur n’avait plus de lait.

" Elle était le sel de la mer et les jeunes gens sur les vespas pétaradantes, les robes musulmanes et la foule avide qui faisait des bras d’honneur à la guerre. Chrétienne, musulmane et juive, païenne, mystique et sacrée avec les diables, les dieux et les chitans, les djinns et les farfadets. Insaisissable avec les vents du sud qui modelaient les dunes en autant de rêves qu’on pouvait en avoir dans la tête, accomplie et enracinée sur des terres pétries pour de nouvelles semences, tendre et implacable dans la lumière des plaines florentines et le rouge de Sienne les jours du Paillo. Fille de Soliman et de Laurent les magnifiques, elle était la résultante… "

Claire retournera dans son pensionnat, mais n’oubliera jamais l’Algérie ni son lien avec elle. Quelques années plus tard, étudiante dans le Paris de mai 68, elle rencontre Pierre.

 

 

 

 

 

 

There seems to be an error with the player !