postheadericon "NICE MATIN" 7 décembre 2007

 

 

« Le conte de Louise Gaggini séduit plus de 250 enfants »

 

Boucles blondes et grands yeux bleus Louise Gaggini ressemble à l’héroïne d’un conte de fée. En fait, les contes c’est elle qui les écrit. À la fois auteur et artiste, elle est venue présenter à Estérel Gallery, son dernier ouvrage « Les enfants sont la mémoire des hommes ». 

Louise Gaggini a animé une conférence-débat à laquelle plus de 250 enfants des écoles primaires et du collège Albert Camus ont participé : les jeunes avaient préalablement travaillé sur le livre en classe et pu admirer l’exposition des tableaux de l’artiste.

Ils ont posé beaucoup de questions à l’auteur, notamment sur ses motivations et son travail.

«Plus qu’un débat ce fut un échange très riche pendant deux heures entre les enfants et moi » confie Louise Gaggini. L’auteur se sent en effet très proche des jeunes et c’est à eux et aux adultes, qu’elle veut faire passer un message « Je veux que les enfants se sentent beaux et forts à travers ce livre. C’est un conte avec un roi et une princesse, mais qui prend en compte la réalité contemporaine et le monde avec ses problèmes » ajoute-t-elle.

Le livre, en quatre parties et avec un cd musical, décrit certains états du monde, de sa création à sa destruction par les hommes, et raconte son avenir incarné par les enfants. « Il faut que les adultes réfléchissent à l’avenir des enfants. Il faut développer leur désir d’apprendre, leur transmettre des passions...Tout ceci peut servir à lutter contre les discriminations et la violence » conclut Louise Gaggini.

A noter que le livre artistique et musical de Louise Gaggini se trouve en librairie, et que les droits de texte sont reversés à l’Unicef.

 

Loredana Latil, Nice Matin.